Rencontre du troisième type en Mer de Norvège.

Des chercheurs plongeant dans la mer de Norvège sont tombés sur ce mystérieux orbe flottant.

Selon le Daily Mail, l’équipe de Ronald Raasch était sur le chemin du retour après avoir exploré une épave de la Seconde Guerre mondiale, quand ils sont tombés sur un mystérieux orbe translucide flottant à 15 mètres du fond de l’océan.

Pour observer des formes de vie extraordinaires, il n’est nul besoin de quitter notre planète. Les Océans nous dévoilent régulièrement des créatures digne des plus extraordinaires récits de science fiction… C’est précisément ce qui s’est produit lors d’une récente plongée près de Ørstafjorden, en Norvège.

Cette sphère organique impressionnante, aussi grande que les plongeurs qui l’entouraient a été documentée en vidéo par les chercheurs :

En s’approchant du phénomène, les plongeurs Ronald Raasch et Nils Baadnes se sont aperçus qu’il s’agissait d’un sac d’oeufs de calmar géant… Leurs lampes faisaient apparaître des milliers de petits embryons grouillant à l’intérieur de la poche gélatineuse.

On observe très rarement ce phénomène, car les sacs d’oeufs se remplissent d’eau et s’enfoncent vers le fond du fond de l’océan, hors d’atteinte des pongeurs. C’est donc un réel privilège de pouvoir assister à cette rencontre du troisième type.

Abraliopsis morisi

Il est amusant que cette rencontre ait eu lieu dans les fjords norvégiens. N’oublions pas que la Norvège est le lieu ou la légende du Kraken est née, il y’a de cela huit siècles !

Le calmar géant est un mythe incontournable depuis huit siècle (du conte Norvégien du Pontoppidan aux aventures du capitaine Nemo de Jules Verne, en passant par la saga des « Pirates des Caraibes »)…

Alors, réalité ou légende ? Les restes de calmars géants retrouvés régulièrement échoués à travers le Monde nous feraient pencher pour la première hypothèse… On peut parier que cette rencontre sous-marine s’ajoutera aux nombreuses légendes liées à ce monstre marin.

Article en partie traduit de allthatsinteresting.co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *